PREVENIR ET GERER UN CONFLIT SOCIAL

 

Conscientes que personne n'est à l'abri, de plus en plus d'entreprises font de la préparation à la gestion d'un conflit social une priorité.

Mais cette gestion reste un défi particulièrement périlleux. Le conflit amène un bouleversement complet de l'environnement, conduisant à une perte de repères. De plus, il exige généralement de prendre des décisions lourdes de conséquences dans un contexte de forte incertitude, le tout sous le feu des projecteurs. Le risque de comportements maladroits ou inadaptés est alors majeur.

 

1/ PRENDRE L'INITIATIVE

L'enjeu initial est de parvenir à influer sur le cours des évènements dans un sens favorable à l'entreprise.

Ø      Mettre en place un dispositif d'alerte gradué

Ø      Aller au devant de l'information

Ø      Prendre des décisions avant d'y être obligé

 

2/ TROUVER LE BON EQUILIBRE ENTRE DISCIPLINE ET REACTIVITE

L'enjeu de la gestion du conflit est de parvenir à mettre de l'ordre dans une situation chaotique.

Ø      La clé du succès de la cellule de crise est de savoir s'imposer un mode d'organisation et de s'y tenir.

Ø      Sans pour autant renoncer à s'adapter à l'évolution de la situation !

 

3/ ADAPTER SA COMMUNICATION

L'enjeu de la communication en période de conflit est de faire sortir l'entreprise de sa position d'accusée.

Ø      Le silence n'est pas une option viable : Des phrases comme "Nous n'avons pas de commentaires" sont interprétées comme un aveu de gêne ou de mépris.

Ø      Il est essentiel d'assurer la cohérence des propos.

Ø      Enfin une erreur fréquente est de se concentrer sur les faits, au détriment de la dimension émotionnelle.

 

 

                                                                         Michel BRUNOIS

 

 

 

 
© Copyright RcomB 2006 - Conception & réalisation : VRDCI